Historique de la bière dans la région | Brasserie Artisanale du Luberon

Historique de la bière dans la région

LES ORIGINES DE LA BIÈRE DE RÉGION
Les premiers écrits faisant état de la bière remontent à l’époque mésopotamienne, plus de 5 000 ans avant Jésus-Christ. La bière arrive en Europe vers 5000 – 4800 avant Jésus-Christ suivant deux courants: le courant danubien (Europe de l’est) et le courant méditerranéen (sud de la France).

Contrairement à ce que l’on croit, la bière a été fabriquée et consommée très tôt en Grèce et à Rome, avant d’être il est vrai partiellement remplacé par le vin. Les romains avaient ainsi crées des brasseries le long du pourtour méditerranéen, comme le prouvent les vestiges du site de Roquepertuse, à proximité d’Aix en Provence.

Au début du siècle, la région comptait encore 18 brasseries : 3 dans le Vaucluse, 7 dans les Bouches du Rhône et 8 dans le Gard. Citons notamment les prestigieuses Brasseries de la Méditerranée et la Brasserie du Phoenix, devenue depuis propriété du groupe Heineken.


Bien que millénaire et solidement enracinée dans des régions françaises comme le Lyonnais, l’Alsace ou le Nord, la culture brassicole française s’est considérablement appauvrie depuis le début du 20ème siècle.

L’INDUSTRIALISATION
Sous l’effet des fusions & acquisitions et de la standardisation des goûts portée par les grandes unités industrielles puis le développement des enseignes de grande distribution, le nombre de brasseries en France est en effet passé de plus de 3 000 établissements à moins d’une cinquantaine en l’espace d’un siècle.

C’est toute une industrie qui a perdu son savoir-faire et s’est retrouvée circonscrite à la production en masse de bières standards, sans aucun lien avec les cultures céréalières locales et oubliant ses recettes régionales.

RENOUVEAU DE L’INDUSTRIE BRASSICOLE ARTISANALE
On observe cependant le phénomène inverse depuis maintenant 15 ans, avec une industrie brassicole artisanale en plein renouveau, portée par une envie de consommer des produits locaux de caractère, fabriqués de façon responsable et respectueux de l’environnement.

Alors qu’il n’avait été crée aucune nouvelle brasserie depuis les années 1940, de nombreuses unités artisanales ont ainsi été ces dernières années. On dénombre aujourd’hui plus de 300 brasseries artisanales réparties sur l’ensemble du territoire.